Communiqués‎ > ‎

Les icaunais dénoncent les mensonges d'état

publié le 3 avr. 2013 à 00:23 par ManifPourTous Sens
Une délégation du collectif icaunais "la manif pour tous" a rencontré samedi M. de Raincourt, sénateur de l'Yonne et vice-président de l'UMP.
Cette délégation comprenait des représentants d'Auxerre, Avallon, Chéroy, Joigny et Sens.
M. de Raincourt qui a participé à la manifestation du 24 mars a réaffirmé son opposition au projet de loi Taubira qui prévoit le mariage et l'adoption plénière pour les couples homosexuels, ainsi que sur les prochaines étapes que sont la PMA et la GPA (mères porteuses).
Alors qu'un mensonge vient d'être révélé par M. Cahuzac, le collectif icaunais tient à dénoncer plusieurs mensonges d'état :
- alors que le président de la République a parlé lors de son allocution télévisée "d'adoption sous condition", le projet de loi contient bien l'adoption plénière sans aucune restriction pour les "couples" homosexuels
- le président nous promet que tant qu'il sera président, il n'y aura pas de PMA et de GPA, mais les juristes savent bien que la cour européenne des droits de l'homme ne permettra pas une différence de traitement entre couples mariés. Les promoteurs du projet de loi, dont le rapporteur au sénat, Jean-Pierre Michel, ne cachent d'ailleurs pas que ce sont les prochaines étapes.
- le président de la République veut être le président d'une France apaisée, mais il ne retire pas ce projet de loi qui est majoritairement refusé par les français (seuls 39% pas opposés à l'ensemble du projet de loi mariage + adoption).
Le ministère de l'intérieur ne semble pas prendre la mesure de la mobilisation contre ce projet de loi et par sa sous-estimation de la manifestation du 24 mars est responsable des violences policières dont on d'ailleurs été victimes plusieurs icaunais pacifiques.
Le mensonge continue sur les chiffres de la manifestation. La préfecture ne met à disposition que certaines photos qui ont visiblement été retouchées et refuse de communiquer les vidéos réalisées par l'hélicoptère de la sécurité civile qui a filmé tout l'après-midi.
Le gouvernement semble sourd face à la mobilisation sans précédent contre un projet de loi qui retirera à des enfants le droit d'avoir un père et une mère au profit de désirs d'adultes. Le projet de loi ne protège pas le plus faible, l'enfant.
A la veille du débat parlementaire au sénat, la mobilisation est de plus en plus forte et ne cessera qu'au retrait du projet de loi.
Hier soir, des joviniens se sont rassemblés pour une cérémonie au monument au mort : "En mémoire de la Démocratie mise à mort par Manuel Valls - Laissez nous dire NON à la loi Taubira!"



Comments